INSTABILITÉ ET ENTORSES DE CHEVILLE

L’instabilité chronique de cheville se définit comme une répétition d’entorses de cheville.

Elle s’accompagne souvent d’une sensation d’insécurité à la course ou à la marche, et parfois de douleurs, même en dehors des épisodes d’entorse. (Bonnomet 2004, Biancarelli 2005)

Le sujet est incapable de se tenir sur un pied plus de 30 secondes (Tinetti 1986, Hurvitz 2000, Jonsson et al 2004, Springer et al 2007).

Parfois elle s’accompagne d’une laxité / de mouvements anormaux.

Les entorses de cheville consistent en une rupture d’un ou plusieurs faisceaux ligamentaires (le plus souvent externes) suite à un mouvement de varus forcé, qui survient plus facilement en cas d’instabilité de cheville.

Il existe des entorses dites de stade 0, qui sont de simples élongations ligamentaires, sans rupture (et donc sans craquement audible / ressenti).

Elles sont très douloureuses sur le moment, puis la douleur s’estompe rapidement et réaugmente ensuite, notamment au réveil pendant 2-3 mois. Elles s’accompagnent d’un oedème (“oeuf de pigeon”).

Rarement, il peut y avoir des lésions associées (arrachements osseux, lésions tendineuses, autres ligaments).

#cheville #entorse

Posts à l'affiche
Posts Récents